Carte Nationale d'Identité

Validité de 15 ans pour les majeurs et 10 ans pour les mineurs.

Les modalités de recueil des demandes de cartes d'identité évoluent :
 
Suite au décret n°2016-1460 du 28 octobre 2016 portant sur la création d'un traitement commun aux passeports et aux cartes nationales d'identité, les modalités de recueil des demandes de cartes d'identité ont évoluée en 2017.

Depuis le 1er mars, les demandes de cartes d'identité seront recueillies (comme pour les passeports) de façon dématérialisée, par n'importe quelle mairie équipée d'une station de recueil comme à Nort-sur-Erdre et non plus par la mairie de Casson.

 

 

Où et comment faire la demande ?

Votre présence est indispensable pour procéder à la prise d'empreintes.

Le lieu de la demande ne dépend pas du domicile. Vous pouvez vous rendre à n'importe quelle mairie à condition qu'elle soit équipée d'une station d'enregistrement.

Le dépôt du dossier et son retrait se fait uniquement sur rendez - vous à l'accueil de la mairie de Nort-sur-Erdre au 02.51.12.00.70.

  • La liste des mairies de la Loire-Atlantique disposant de dispositif de recueil des titres :

Nantes, Saint-Herblain, Rezé, Saint-Sébastien-sur-Loire, Orvault, Vertou, Couëron, La Chapelle-sur-Erdre, Bouguenais, Carquefou, Sainte-Luce-sur-Loire, Basse-Goulaine, Vallet, Sainte-Pazanne, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, Treillières, Saint-Nazaire, La Baule-Escoublac, Guérande, Pornic, Saint-Brévin, Pontchâteau, Montoir, Savenay, Châteaubriant, Blain, Nort-sur-Erdre, Derval, Ancenis, Saint-Mars-La- Jaille.

 

Pour faciliter la demande, vous avez la possibilité de faire une pré-demande en ligne sur le site de l'Agence Nationale des Titres Sécuriés (ANTS).

Adoption simple : conséquence sur le nom de famille

En cas d'adoption simple, le nom du ou des adoptants peut s'ajouter ou remplacer le nom de l'adopté. Si une personne adopte l'enfant de son époux ou épouse, l'enfant peut aussi garder son nom d'origine. Des règles particulières s'appliquent selon la date de naissance de l'adopté.

¤ SITUATION 1 : ENFANT ADOPTÉ NÉ EN 2005 OU APRÈS

Ajout du nom de l'adoptant au nom de l'adopté

Choix du nom

* Cas 1 : Adoption par deux époux

Le nom ajouté à celui de l'adopté est, à la demande des adoptants (particuliers), celui de l'un d'eux, dans la limite d'un nom en cas de double nom. L'adopté majeur doit donner son accord à cet ajout. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

Si l'adopté porte un double nom de famille, le choix du nom conservé appartient aux adoptants. Si son double nom est modifié, l'adopté âgé de plus de 13 ans doit donner son accord. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

En cas de désaccord ou en l'absence de choix, le tribunal chargé de la procédure d'adoption (particuliers) ajoutera, en seconde position, le 1er nom des adoptants selon l'ordre alphabétique au 1er nom de l'adopté. Par exemple, si un enfant nommé Martin est adopté par un couple Dupont et Durand, le nom de l'enfant sera Martin-Dupont.

À noter : les noms adjoints constituent un nom composé qui est indissociable et est donc transmis intégralement à ses descendants.

* Cas 2 : Adoption par une personne seule

Le nom de l’adopté sera le nom d’origine de l’adopté suivi ou précédé du nom de l’adoptant(e) (particuliers), dans la limite d'un nom si l'adoptant porte un cas de double nom. L'adopté majeur doit donner son accord à cet ajout. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

Si l'adopté porte un double nom de famille, le choix du nom conservé appartient à l'adoptant.Si son double nom est modifié, l'adopté âgé de plus de 13 ans est nécessaire doit donner son accord. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal.

En cas de désaccord ou en l'absence de choix, le tribunal chargé de la procédure d'adoption (particuliers) ajoutera, en seconde position, le 1er nom des adoptants selon l'ordre alphabétique au 1er nom de l'adopté. Par exemple, si un enfant nommé Martin est adopté par Mme Dupont, le nom de l'enfant sera Martin-Dupont.

À noter : les noms adjoints constituent un nom composé qui est indissociable et est donc transmis intégralement à ses descendants.

Procédure de déclaration

La déclaration de choix de nom doit être jointe à la requête en adoption adressée au tribunal de grande instance. Si le consentement de l'adopté est nécessaire, il doit être joint au dossier. Le même tribunal juge l'adoption en elle-même et le changement de nom.

Tribunal de grande instance (TGI)

www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-tribunaux-de-grande-instance-21768.html

La mention du Nom qui figure sur l'acte de naissance (appelé aussi nom de naissance ou nom patronymique) (particuliers) est portée en marge de l'acte de naissance de l'enfant. Les parents doivent s'adresser à la mairie de naissance de l'enfant.

* Cas 1 : Cas général

Mairie

lannuaire.service-public.fr

* Cas 2 : À Paris

Paris - Mairie d'arrondissement

meslieux.paris.fr/mairies-d-arrondissement

Remplacement du nom de l'adopté par le nom de l'adoptant

Choix du nom

* Cas 1 : Adoption par deux époux

Le nom de famille de l'adopté peut être remplacé par le nom des adoptants (particuliers) :

  • soit le nom de l'un d'eux,

  • soit leurs deux noms accolés dans l'ordre choisi par eux et dans la limite d'un seul nom pour chacun d'eux.

L'adopté de plus de 13 ans doit consentir à cette substitution. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

La demande peut être faite au moment de la procédure d'adoption ou postérieurement au jugement d'adoption.

Cette demande de remplacement peut être refusée par le tribunal chargé de la procédure d'adoption (particuliers).

* Cas 2 : Adoption par une personne seule

L’adoptant(e) (particuliers) peut demander au tribunal dans la demande d'adoption de remplacer le nom d’origine de l’adopté par le nom de l'adoptant(e).

L'adopté de plus de 13 ans doit consentir à cette substitution. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

La demande peut être faite au moment de la procédure d'adoption ou postérieurement au jugement d'adoption.

Cette demande de remplacement peut être refusée par le tribunal chargé de la procédure d'adoption (particuliers).

Procédure de déclaration

La déclaration de choix de nom doit être jointe à la requête en adoption adressée au tribunal de grande instance. Si le consentement de l'adopté est nécessaire, il doit être joint au dossier. Le même tribunal juge l'adoption en elle-même et le changement de nom.

Tribunal de grande instance (TGI)

www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-tribunaux-de-grande-instance-21768.html

La mention du nom de famille est portée en marge de l'acte de naissance de l'enfant. Les parents doivent s'adresser à la mairie de naissance de l'enfant.

* Cas 1 : Cas général

Mairie

lannuaire.service-public.fr

* Cas 2 : À Paris

Paris - Mairie d'arrondissement

meslieux.paris.fr/mairies-d-arrondissement

Conservation du nom de l'enfant adopté

Si une personne adopte l'enfant de son époux ou épouse (particuliers), l'enfant peut aussi garder son nom d'origine. Le parent adoptant doit faire cette demande au tribunal chargé de la procédure d'adoption.

Tribunal de grande instance (TGI)

www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-tribunaux-de-grande-instance-21768.html

¤ SITUATION 2 : ENFANT NÉ AVANT 2005

Adjonction du nom de l'adoptant au nom de l'adopté

* Cas 1 : Adoption par deux époux

Le nom de l'adopté sera le nom d'origine de l'adopté suivi d'un des parents adoptifs ou l'inverse.

L'ordre des noms est librement choisi par les adoptants. Il n'y a pas de règle si l'adopté possède un double nom. Le nom conservé par l'enfant est librement choisi.

Le consentement de l'adopté majeur à tout ajout de nom est requis. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

Il n'y a pas de règle si l'adopté possède un double nom. Le nom conservé par l'enfant est librement choisi.

En cas de désaccord, le tribunal chargé de la procédure d'adoption (particuliers) (particuliers) tranche librement le litige.

À noter : les noms adjoints constituent un nom composé qui est indissociable et est donc transmis intégralement à ses descendants.

* Cas 2 : Adoption par une personne seule

Le nom de l'adopté sera le nom d'origine de l'adopté suivi du nom du parent adoptif ou l'inverse.

L'ordre des noms est librement choisi par l'adoptant. Il n'y a pas de règle si l'adopté possède un double nom. Le nom conservé par l'enfant est librement choisi.

Le consentement de l'adopté majeur à tout ajout de nom est requis. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

En cas de désaccord, le tribunal chargé de la procédure d'adoption (particuliers) tranche librement le litige.

À noter : les noms adjoints constituent un nom composé qui est indissociable et est donc transmis intégralement à ses descendants.

Choix du nom

* Cas 1 : Adoption par deux époux

Le nom de l'adopté sera le nom d'origine de l'adopté suivi d'un des parents adoptifs ou l'inverse. Par exemple, si l'enfant s'appelle Martin et est adopté par un couple Dupont et Durand, l'enfant peut s'appeler Martin-Dupont ou Dupont-Martin. L'ordre des noms est librement choisi par les adoptants.

Il n'y a pas de règle si l'adopté possède un double nom. Le nom conservé par l'enfant est librement choisi.

Le consentement de l'adopté majeur à tout ajout de nom est requis. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

En cas de désaccord, le tribunal chargé de la procédure d'adoption (particuliers) (particuliers) tranche librement le litige.

* Cas 2 : Adoption par une personne seule

Le nom de l'adopté sera le nom d'origine de l'adopté suivi du nom du parent adoptif ou l'inverse. Par exemple, si l'enfant s'appelle Martin et est adopté par Mme Dupont, l'enfant peut s'appeler Martin-Dupont ou Dupont-Martin. L'ordre des noms est librement choisi par l'adoptant(e).

Il n'y a pas de règle si l'adopté possède un double nom. Le nom conservé par l'enfant est librement choisi.

Le consentement de l'adopté majeur à tout ajout de nom est requis. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

En cas de désaccord, le tribunal chargé de la procédure d'adoption (particuliers) tranche librement le litige.

Procédure de déclaration

La déclaration de choix de nom doit être jointe à la requête en adoption adressée au tribunal de grande instance. Si le consentement de l'adopté est nécessaire, il doit être joint au dossier. Le même tribunal juge l'adoption en elle-même et le changement de nom.

Tribunal de grande instance (TGI)

www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-tribunaux-de-grande-instance-21768.html

La mention du Nom qui figure sur l'acte de naissance (appelé aussi nom de naissance ou nom patronymique) (particuliers) est portée en marge de l'acte de naissance de l'enfant. Les parents doivent s'adresser à la mairie de naissance de l'enfant.

* Cas 1 : Cas général

Mairie

lannuaire.service-public.fr

* Cas 2 : À Paris

Paris - Mairie d'arrondissement

meslieux.paris.fr/mairies-d-arrondissement

Remplacement du nom de l'adopté par le nom de l'adoptant

Choix du nom

* Cas 1 : Adoption par deux époux

Dans leur requête en adoption, les adoptants peuvent demander au tribunal chargé du dossier (particuliers) de remplacer le nom d’origine de l’adopté par le nom d'un des parents.

L'adopté de plus de 13 ans doit consentir à cette substitution. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

Cette demande de remplacement peut être refusée par le tribunal.

* Cas 2 : Adoption par une personne seule

Dans leur requête en adoption, l'adoptant(e) peut demander au tribunal chargé du dossier (particuliers) de remplacer le nom d’origine de l’adopté par son propre nom.

L'adopté de plus de 13 ans doit consentir à cette substitution. Ce consentement est à joindre (par écrit et sur papier libre) à la requête en adoption adressée au tribunal (particuliers).

Cette demande de remplacement peut être refusée par le tribunal.

Procédure de déclaration

La déclaration de choix de nom doit être jointe à la requête en adoption adressée au tribunal de grande instance. Si le consentement de l'adopté est nécessaire, il doit être joint au dossier. Le même tribunal juge l'adoption en elle-même et le changement de nom.

Tribunal de grande instance (TGI)

www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-tribunaux-de-grande-instance-21768.html

La mention du nom de famille est portée en marge de l'acte de naissance de l'enfant. Les parents doivent s'adresser à la mairie de naissance de l'enfant.

* Cas 1 : Cas général

Mairie

lannuaire.service-public.fr

* Cas 2 : À Paris

Paris - Mairie d'arrondissement

meslieux.paris.fr/mairies-d-arrondissement

Conservation du nom de l'enfant adopté

Si une personne adopte l'enfant de son époux ou épouse (particuliers), l'enfant peut aussi garder son nom d'origine. Le parent adoptant doit faire cette demande au tribunal chargé de la procédure d'adoption.

Tribunal de grande instance (TGI)

www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-tribunaux-de-grande-instance-21768.html

Informations annexes au site