Carte Nationale d'Identité

Validité de 15 ans pour les majeurs et 10 ans pour les mineurs.

Les modalités de recueil des demandes de cartes d'identité évoluent :
 
Suite au décret n°2016-1460 du 28 octobre 2016 portant sur la création d'un traitement commun aux passeports et aux cartes nationales d'identité, les modalités de recueil des demandes de cartes d'identité ont évoluée en 2017.

Depuis le 1er mars, les demandes de cartes d'identité seront recueillies (comme pour les passeports) de façon dématérialisée, par n'importe quelle mairie équipée d'une station de recueil comme à Nort-sur-Erdre et non plus par la mairie de Casson.

 

 

Où et comment faire la demande ?

Votre présence est indispensable pour procéder à la prise d'empreintes.

Le lieu de la demande ne dépend pas du domicile. Vous pouvez vous rendre à n'importe quelle mairie à condition qu'elle soit équipée d'une station d'enregistrement.

Le dépôt du dossier et son retrait se fait uniquement sur rendez - vous à l'accueil de la mairie de Nort-sur-Erdre au 02.51.12.00.70.

  • La liste des mairies de la Loire-Atlantique disposant de dispositif de recueil des titres :

Nantes, Saint-Herblain, Rezé, Saint-Sébastien-sur-Loire, Orvault, Vertou, Couëron, La Chapelle-sur-Erdre, Bouguenais, Carquefou, Sainte-Luce-sur-Loire, Basse-Goulaine, Vallet, Sainte-Pazanne, Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, Treillières, Saint-Nazaire, La Baule-Escoublac, Guérande, Pornic, Saint-Brévin, Pontchâteau, Montoir, Savenay, Châteaubriant, Blain, Nort-sur-Erdre, Derval, Ancenis, Saint-Mars-La- Jaille.

 

Pour faciliter la demande, vous avez la possibilité de faire une pré-demande en ligne sur le site de l'Agence Nationale des Titres Sécuriés (ANTS).

Faire appel devant la cour administrative d'appel

La procédure d'appel devant la cour administrative d'appel est similaire à celle suivie devant le tribunal administratif. Elle est essentiellement écrite, depuis la déclaration jusqu'à la notification du jugement.

Situations concernées

La possibilité d'appel devant la cour administrative d'appel est mentionnée dans la notification des jugements de tribunal administratif (particuliers) qui ne sont :

Le jugement de tribunal administratif est alors attaquable si une des parties concernées estime qu'il contient : 

  • une erreur sur l'appréciation des faits ;

  • ou une erreur dans l'application du droit.

La contestation de la loi elle-même (particuliers) est encore possible.

Délais d'appel

* Cas 1 : Personne résidant en France

Le délai d'appel est indiqué dans la notification du jugement à attaquer.

Sauf cas particulier, il est de 2 mois pour les jugements et de 15 jours pour les référés (particuliers).

Un délai supplémentaire de distance de 1 mois est également prévu dans certains cas.

* Cas 2 : Personne résidant à l'étranger

Le délai d'appel est indiqué dans la notification du jugement à attaquer.

Il est de 2 mois pour les jugements et de 15 jours pour les référés (particuliers).

Un délai supplémentaire de distance de 2 mois s'y ajoute.

Déclaration

La requête doit être adressée au greffe de la cour administrative d'appel.

Elle est librement rédigée.

Elle doit contenir les raisons pour lesquelles le jugement doit être annulé ou modifié.

En cas de demande d'indemnités, elle doit démontrer un préjudice réel et contenir une évaluation argumentée.

Une copie du jugement et des pièces justificatives utiles doivent être joints à la requête.

L'ensemble doit être déposé ou adressé au greffe de la cour administrative d'appel en autant d'exemplaires qu'il y a de parties + 2. À défaut, la requête est irrecevable.

Assistance et représentation

Sauf exceptions (recours pour excès de pouvoir, demande d’exécution d'un arrêt définitif, litiges concernant des contraventions de grande voirie...) la requête en appel doit être présentée par un avocat ou par un avocat au Conseil d'État ou à la Cour de cassation.

Pour financer le recours à un avocat, il est possible de demander à bénéficier de l'aide juridictionnelle (particuliers).

Coût

Gratuit

Effets de l'appel

L'appel n'est pas suspensif : il n'empêche pas par lui-même l'exécution des décisions des premiers juges.

Le jugement contesté s'applique jusqu'à la décision de la cour administrative d'appel.

Procès

Après un éventuel échange d'arguments par écrit (échange de mémoires) entre les parties, celles-ci sont informées de la date d'audience.

L'affaire est examinée en audience publique, puis les juges se réunissent pour délibérer.

Après délibéré, la décision (arrêt) est prononcée en audience publique.

Le jugement est adressé aux parties par lettre recommandée.

Attention : les arguments et les demandes exposés seulement oralement (lors de l'audience) ne sont pas retenus par les juges.

Contestation de la décision

La décision de la cour administrative d'appel peut être contestée uniquement par :

La demande en révision n'est pas possible.

Où s'adresser ?

Avocat

Pour se faire assister

Informations annexes au site