Bienvenue sur le site officiel de la commune de Casson en Loire-Atlantique (44). Retrouvez toutes les informations sur la vie de la commune : actualité, agenda, associations, artisans commerçants, présentation des élus et des services municipaux.

Découvrir Casson

You are here : Bienvenue sur le site officiel de Casson... > Découvrir Casson

Origine du nom :  
Casson doit son nom au « chêne ». Ce nom a évolué au cours des temps, mais a toujours gardé ses racines : Cacionus (en 990) Cassun (en 1075) Cassona (en 1123) Cassonium (en 1278) Casson(depuis 1287).
 

De nombreux lieux-dits sur la commune font aussi référence au chêne : Les Glands - Le Chânier - Le Chêne-Chais - La Gandonnière - Le Chêne Saint-Louis - La Chesnaie
 

D'autres arbres sont aussi très présents dans la toponymie des lieux-dits de Casson : Les Grands-Bois - Le Bois Olive - La Pommerais - La Fresnais -L'Epinay - La Conardière - Launay - La Bunière - La Hussaudière - Le Coudrais - Le Poirier - L'Aubépine -Les Ardillaux - L'Aubier - Les Baliveaux - Le Bosquet - Le Bois de la Touche - L'Orée du Bourg - Le Verger.

 

Les Grands Murins et Casson

Un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope (APPB) qui concerne les combles de l'église de Casson a été signé par le préfet de Loire-Atlantique fin-décembre 2012.

 
 

Cet Arrêté a été proposé dans le cadre du Plan Régional d'Action Chauves-souris Pays de la Loire.

Sept édifices publics sont concernés au total en Loire-Atlantique par ce type d'Arrêté (Cordemais, Jans, Sion-les-Mines, Casson, Le Cellier, Ancenis et Orvault). Le Maire et le Conseil Municipal de la commune de Casson avaient alors rendu un avis de la commune favorable pour ce classement au cours de l'année 2012.

 
 

Cet Arrêté a été mis en place sur un gîte de mise-bas d'une espèce de chauve-souris particulièrement rare et menacée en Pays de Loire et plus généralement en Europe de l'Ouest, le Grand murin. Fragiles et menacées, certaines de ces colonies de mise-bas ont connu des déclins importants ces 20 dernières années.

L'objectif de cet arrêté est de s'assurer d'une prise en compte systématique et réglementaire des chauves-souris lors de futurs travaux, aménagements à envisager sur l'église (respect d'un calendrier, traitement des charpentes, maintien des ouvertures utilisées par les chauves-souris…). Ces APPB vont donc permettre de maintenir la quiétude du site aux moments sensibles pour les colonies de mise-bas tout en conservant l'intégrité physique du site.

Désormais, les associations de protection de la Nature habilitées vont pouvoir travailler main dans la main avec la commune afin de répondre aux objectifs de préservation de cette colonie de chauves-souris ainsi que de l'édifice.

 

Pour tout renseignement supplémentaire :

Nicolas Chenaval, Groupe Mammalogique Breton, nicolas.chenaval@gmb.asso.fr

Jean-Luc Maisonneuve, EDENN, eden.natura@wanadoo.fr

 
 
Vue partielle de la colonie de Grands murins de Casson en juin 2011 lors du comptage (Photo ©Charles Martin)